Si jamais vous subissez ou pensez subir un ou plusieurs de ces effets secondaires depuis la pose du Stérilet, 

  • Crises d’angoisses
  • Fatigue
  • Dépression
  • Vertiges
  • Tachycardie
  • Fourmillement dans les membres
  • Troubles de la vue
  • Perte de cheveux importantes
  • Spasmophilie
  • Kystes aux ovaires
  • Perforation de l’utérus
  • Migraine
  • Problème de peau
  • Douleurs dorsales
  • Infections urinaires
  • Libido absente
  • Douleurs mammaires importantes et kystes
  • Et bien d’autres…

Prenez rendez-vous avec votre médecin

  • Pour savoir si cela vient vraiment du stérilet
  • Evoquer l’enlèvement du Stérilet pour effets indésirables
  • en cas de refus de votre médecin, demandez à lire avec lui la notice des effets indésirables pour voir la concordance avec vos symptômes
  • Vous pouvez prendre aussi un rdv avec une sagefemme qui peut les poser et les retirer et faire des suivis gynécologiques.
  • Voyez également un autre moyen de Contraception pour l’après Mirena.

Powerpoint contraception

Faire un signalement en pharmaco vigilance

C’est obligatoire quand on subit des effets indésirables avec un médicament.

Pharmaco vigilance

L’association est référente auprès du Ministère de la Santé en vue de l’amélioration du portail. N’hésitez pas à nous faire vos remarques.
Normalement c’est le professionnel de santé qui le fait mais comme très souvent ils ne le font pas (faute de temps), VOUS DEVEZ VOUS-MEME LE FAIRE, et C’EST UN DEVOIR pour les futures utilisatrices, pour que l’Agence
Nationale des Médicaments, ANSM, puisse être au courant et pour contribuer à l’enquête actuelle sur les nouveaux effets indésirables que l’on fait remonter.
Si les femmes ne font pas cette déclaration, l’ANSM recevra alors très peu de dossiers donc ne s’inquiétera pas de ce médicament. Ce sont les pharmaco vigilances nombreuses qui ont déclenché les enquêtes françaises et européennes et la modification de la notice.

ATTENTION : le Mirena doit être signalé en médicament et non pas en matériel

Remplissez bien tous vos symptômes par ordre chronologique et daté (même approximativement). Pensez à mettre TOUS LES SYMPTOMES OU CHANGEMENT DANS VOTRE SANTE. On peut revenir à tout moment pour modifier ou compléter sa déclaration.
L’ANSM vous contactera s’ils ont besoin d’autres renseignements.
Vous aurez ensuite une confirmation par mail que votre dossier est en instruction.
Puis vous recevrez 4/6 semaines plus tard un courrier qui mentionnera que votre dossier est bien transmis et enregistré à la banque Nationale de Pharmacovigilance.
Si vous ne recevez pas ce courrier, il est possible que votre déclaration n’ait pas pu être traitée par le CHU de votre secteur par manque d’informations. Il est alors conseillé d’appeler le numéro de téléphone mentionné dans votre confirmation mail.

Se soigner et être aidé

Les effets peuvent continuer et même après son retrait ! Les femmes sur Internet dans les témoignages du monde entier appelle ça «LE CRASH MIRENA »

Ce sont les symptômes qui continuent, par vagues plus ou moins violentes, mais qui disparaissent au bout d’un temps…qui varient selon les femmes de quelques semaines à plus d’1 an, souvent aux périodes ovulatoire ou de règles.
Il est très souvent rapporté d’après les témoignages des carences en vitamines et minéraux, les crises d’angoisses et le stress contribuent à vous vider encore plus de vos vitamines, et vous vous retrouvez complètement fatiguée et vous n’arrivez pas à remonter la pente bien que le stérilet Hormonal ai été retiré.

Nous conseillons souvent de contacter un naturopathe et de demander à votre médecin traitant une prise de sang permettant de faire le point sur vos vitamines, fer et thyroide.

Vous reposer et vous déstresser

Une étude d’un chercheur Américain Pr. KUSHNER, démontre que l’Hormone LE LEVONOGESTREL contenue dans les DIU hormonaux, ferait monter le taux de cortisol (hormone du stress) à 8 fois au-dessus de la norme, et agirait sur les glandes surrénales et l’hypophyse. Ce qui justifierait les symptômes de crises d’angoisses, vertiges, tachycardie, stress,
dépression…

Powerpoint cortisol

Comment aider votre corps à faire baisser le Cortisol : plus vous serez stressée et plus vous puiserez dans vos réserves et plus vous vous épuiserez et plus vous ferez des crises…le cercle vicieux !
Donc après le retrait pour aider son corps à faire baisser ce taux de cortisol, on apprend à se relaxer…c’est plus facile à dire qu’à faire, mais c’est essentiel.
Nous vous conseillons vivement de faire des séances de sophrologie, yoga, Reiki…. Soit dans des cours, ou par INTERNET.
Vous allez sur Youtube et vous cherchez : sophrologie crise angoisse, sophrologie se relaxer, sophrologie lâcher prise,
Sophrologie sommeil…et vous trouverez pleins de vidéos…à vous de choisir celles qui vous conviennent.
Vous pouvez également télécharger une appli sur votre téléphone Il en existe plein.
Petit conseil aussi faire de la marche active, plusieurs fois par semaine et même par jour si vous pouvez, au moins 30 min par jour.

Si tout cela ne suffit pas, il ne faut pas hésiter à faire appel à un professionnel de la psychologie ou de la psychiatrie. Il pourra vous aider.

Signez la pétition

Stérilet Hormonal : pour la réévaluation de la notice et du dispositif ainsi qu’une meilleure prise en compte des effets secondaires

3,158 signatures

Stérilet Hormonal : pour la réévaluation de la notice et du dispositif et une meilleure prise en compte des effets secondaires

Mirena, Levosert, Jaydess, sont autant de stérilets hormonaux posés de manière fréquente et souvent en première intention aux femmes en âge de procréer de 16 ans à la ménopause.
De nombreux effets secondaires, dont certains ne sont toujours pas recensés sur la notice, affectent les femmes de manière plus ou moins graves. Pour certaines, ils signent une vraie rupture dans leur parcours de vie qu'il soit professionnel, sentimental ou familial.
Parce que notre association SVH est consciente de l'intérêt que peuvent avoir ces stérilets pour certaines pathologies, nous ne demandons pas le retrait du marché. Par contre, nous demandons que le protocole de pose soit modifié, afin que la patiente ait une vraie information complète de ce qu'elle risque et qu'ainsi elle puisse être vigilante aux effets survenant. Elle acceptera alors ce dispositif en connaissance de cause.
Nous demandons donc :
- une information claire et précise quant aux effets secondaires
- une réévaluation de la notice
- la remise systématique de cette notice à la patiente
- une vraie sensibilisation des médecins quant à la reconnaissance des effets pouvant survenir lors du port de ces stérilets. Tous les médecins étant concernés (gynécologues, psychiatres, endocrinologues, généralistes,
- une enquête sur des contre indications partielles ou absolues de ces stérilets (troubles psychologiques, dépression actuelle ou passée, bipolarité, troubles visuels etc...)

Cette pétition sera portée à l'ANSM et au Ministère lors de nos entrevues. Un travail est déjà en cours avec les autorités

**votre signature**

Share this with your friends: